Mandatory age of separation is now 65 for all staff | L'âge obligatoire de départ à la retraite est désormais de 65 ans pour tous les fonctionnaires

Following our broadcast of 26 September 2017, we are pleased to inform you that the General Assembly has accepted a change of rules that implements the new mandatory age of separation at 65 for all staff and with immediate effect. This new mandatory age of retirement does not apply to those who were due to retire before 2018 but were exceptionally extended beyond retirement.

This is the outcome of a long and ultimately successful campaign by staff unions that received your strong support. It reflects demographic change, takes on board realities in the outside world and benefits the pension fund.

As we requested and the General Assembly accepted, for those who joined before 1990 or 2014 and therefore having a normal retirement age of 60 or 62, you will retain the right to a retirement benefit upon reaching 60 or 62 (subject to the usual conditions and calculations) and an early retirement benefit upon reaching 55. 

If you choose to work beyond 60 or 62, the increased years of participation will simply be reflected in your retirement benefit, when you choose to take it, in line with the standard calculations.

(For information, staff who joined after 2014 have the right a retirement benefit upon reaching 65 and an early retirement benefit upon reaching 58.)

As the mandatory age of separation is now 65 for all staff, no further action is needed from you in order to work until then. However, as per the new rules, if you joined before 1990 or 2014 and wish to exercise your acquired right to separate from service at 60 or 62, or anytime thereafter before the age of 65, you will need to give written notice as stipulated in your contract i.e. 30 days before for fixed-term and three months for continuing or permanent.

 An iSeek article has been published on this subject. 

 -----------------

Le 26 septembre, nous avons envoyé un broadcast relatif à l'âge obligatoire de départ à la retraite.  Nous sommes ravis de vous informer que l'Assemblée générale a approuvé la modification des règles fixant l’âge obligatoire de départ à la retraite à 65 ans, pour tous les fonctionnaires et avec effet immédiat. Ce nouvel âge de départ à la retraite obligatoire ne s'applique pas à ceux dont l’âge de départ obligatoire était avant 2018 mais qui ont été exceptionnellement prolongés.

Il s'agit du couronnement d'une longue campagne que vous avez soutenue et qui fut menée par les syndicats. Le nouvel âge de départ à la retraite reflète le changement démographique dans la composition du personnel, prend en compte les réalités du monde du travail et a un impact positif certain sur la Caisse des pensions. 

L'Assemblée générale a approuvé notre demande selon laquelle ceux qui ont intégré l'Organisation avant 1990 ou 2014 et qui auraient dû partir à la retraite respectivement à 60 et 62 ans, préservent leur droit à toucher l'indemnité de retraite à 60 et 62 ans (dans le respect des conditions et des calculs prévus), et l'indemnité de retraite anticipée à 55 ans.

Si vous décidez de travailler jusqu'à 60 ou 62 ans, vous accumulerez les années de participation à la Caisse des pensions et votre indemnité sera ajustée en conséquent et selon les méthodes de calcul envisagés. 

Pour information, les fonctionnaires qui ont intégré l'Organisation après 2014 ont droit à l'indemnité de retraite à 65 ans et à l'indemnité de retraite anticipée à 58 ans.

Comme l'âge obligatoire de départ à la retraite est désormais de 65 ans pour tous les fonctionnaires, vous n'avez rien à faire pour rester en fonction jusqu’à cet âge. Toutefois, les nouvelles règles stipulent que si vous avez intégré l'Organisation avant 1990 ou 2014 et si vous souhaitez exercer votre droit acquis de quitter vos fonctions à 60 ou 62 ans, ou à n’importe quel moment avant l’âge de 65 ans, vous êtes censé envoyer une notification écrite en respectant les délais mentionnés dans votre contrat, c'est-à-dire 30 jours pour ceux qui ont des contrats à durée fixe et trois mois pour ceux qui  ont des contrats continus ou permanents.

Un article a été publié sur iSeek à ce sujet.